Monday, August 19, 2019

10 Conseils A un Jeune Predicateur

Je suis trop jeune pour être appelé un sage, mais plus personne ne me considère comme jeune pour autant. Je suis donc sûr qu’il y a de meilleurs conseils à prodiguer que les miens, mais en attendant, voici quelques objectifs à atteindre que je donnerais aux jeunes prédicateurs:
1. Apprends à connaître Dieu.

Ne te contente jamais d’avoir des connaissances au sujet de Dieu. Que la plus grande ambition de ta vie soit de connaître et d’aimer réellement le Dieu qui t’aime.

2. Sois un homme de la Parole,pas l’homme d’un sujet.

Il est tentant de laisser certains sujets définir ton ministère, mais ceux-ci se déplaceront au fil des ans.

Au lieu qu’un sujet te colle à la peau, développe une passion contagieuse pour la Bible entière.

3. Sois déterminé à ne jamais être un voleur de gloire.

Décide maintenant que la frime n’a pas sa place dans ta prédication.

Fais toujours monter les regards des auditeurs vers Christ et non vers toi. Dieu prend plaisir à rendre gloire avec amour, mais ne vole jamais celle-ci.

4. Apprends à discerner les retours des auditeurs.

Les gens font facilement l’éloge d’un orateur public.

Tu es plus susceptible de te perdre à travers la louange qui te met vraiment en avant qu’à travers la critique méchante.

Apprends à rechercher et prendre en compte les évaluations véritablement utiles.

5. Ne laisse pas ton habileté homilétique aller au-delà de ta conscience biblique et théologique.

Les gens font facilement l’éloge d’un orateur public, mais ils ont besoin d’un prédicateur qui est bibliquement et théologiquement en bonne santé.

6. Ne permets pas à ton ministère public d’aller plus vite que ton caractère.

Laisse ton ministère avancer au rythme de Dieu, sinon tu risques d’avoir un profil public trop lourd à porter pour ton caractère.

7. Sois proactif, mais sans autopromotion.

Cherche des occasions de servir, d’apprendre et de grandir, mais méfie-toi de ne pas laisser Dieu en plan lorsque tu rechercheras un ministère « plus stratégique ».

8. Apprends à lire à bon escient.

Investis du temps de lecture dans la qualité plutôt que dans la quantité, ratisse large plutôt que te cantonner àton auteur préféré, et de manière sélective plutôt que de te retrouver dans des livres que tu ne voudras pas finir.

Priorise les livres plutôt que les blogs !

9. Ne voyage pas seul.

La prédication est souvent un ministère solitaire. Dans un esprit de prière, recherche des mentors et des partenaires de prière qui peuvent avoir accès à ta vie. Trouve des coéquipiers avec lesquels vous étudierez la Bible et rechercherez Dieu ensemble dans sa Parole.

10. Sois en permanence en discussion avec Dieu.

Il y a trop de prédicateurs techniquement capables et théologiquement éclairés mais qui n’ont pas de relation significative avec Dieu.

Titulaire d’un doctorat en homilétique, Peter Mead est l’auteur du blog pour les prédicateurs Biblical Preaching.

Marié et père de 5 enfants, il a travaillé avec Operation Mobilisation (OM), participé au lancement d’un programme de formation au ministère puis rejoint une équipe pour implanter une Église aux États-Unis.

Article traduit avec autorisation. Merci à David Steinmetz pour la traduction

Sunday, August 18, 2019

10 facons de se proteger sur internet

L’usurpation d’identité est en hausse. Les réseaux sociaux ne sont pas étrangers au phénomène.
1.Avant de vous connecter, protégez votre ordinateur, votre téléphone intelligent et votre tablette avec un logiciel antivirus, un programme anti espion et un pare-feu obtenus chez un fournisseur sérieux. Il est important que vos logiciels soient actifs et à jour, particulièrement vos logiciels de sécurité.

2.Durant la navigation, soyez toujours aux aguets avant d’ouvrir un fichier joint ou de cliquer sur un hyper lien; vous pourriez être victime d’hameçonnage, d’un logiciel espion ou d’un virus informatique. Toute transaction ou communication demande aussi de la prudence. Même la messagerie instantanée et les réseaux sociaux représentent un risque.

3.Si vous divulguez des informations personnelles, n’interagissez qu’avec des fournisseurs fiables. Lisez les politiques de confidentialité afin de comprendre pourquoi vos données personnelles sont recueillies, mais également savoir l’utilisation qui en sera faite et la façon dont elles sont protégées.
4.Éviter de faire des transactions comme des achats en ligne ou la consultation de votre compte bancaire à partir d’un point d’accès Internet sans fil public.
5.Lors de transactions financières en ligne, l’environnement doit être sécurisé. Votre navigateur devrait afficher l’icône d’un cadenas fermé ou d’une clé dès qu’on vous demande d’indiquer votre numéro de carte de crédit. Si ce n’est pas le cas, ne fournissez pas de données sensibles; il pourrait s’agir d’un site frauduleux.

6.Favorisez les technologies qui protègent votre sécurité et vie privée. La signature numérique et le chiffrement permettent de mieux vous protéger. Toutefois,assurez-vous également que la consultation ou la modification d’informations sur vos différents comptes en ligne exige un mot de passe.
7.Chaque mot de passe devrait être unique, surtout si les combinaisons de chiffres et de lettres servent à accéder à vos données financières. Changez vos mots de passe fréquemment et évitez de les inscrire sur un papier glissé dans votre portefeuille.

8.Après la navigation sur des sites sécurisés, videz la mémoire cache de votre appareil. Ainsi, les adresses Internet seront supprimées de votre ordinateur. Il est également conseillé de fermer son ordinateur après l’utilisation.
9.Attention au réseautage social. Votre profil devrait être exempt de numéro de téléphone, d’adresse et même d’une date de naissance, car tous ces renseignements peuvent servir à voler votre identité. N’acceptez pas n’importe quel ami, car derrière une identité virtuelle pourrait se cacher un fraudeur.​


10.Pensez à verrouiller vos appareils mobiles après quelques minutes d’inactivité. Intégrez un mot de passe ou un processus d’accès. Si vous perdez votre appareil, communiquez avec votre fournisseur pour le localiser et supprimer les données à distance.

Comment Reconnsaitre son don spirituel

Il n’y a pas de formule magique ni de « test de dons spirituels » permettant de déterminer vos dons spirituels avec précision.

Le Saint-Esprit distribue les dons comme il l’entend (1 Corinthiens 12.7-11).

Il est courant de voir des chrétiens tant se concentrer sur leurs dons spirituels qu’ils ne cherchent à servir Dieu que dans ces domaines.

Ce n’est pas le but des dons spirituels : Dieu nous appelle à le servir avec obéissance en toutes choses et il nous équipera des dons dont nous aurons besoin pour accomplir la mission à laquelle il nous a appelés.

Il y a plusieurs manières d’identifier nos dons spirituels. Les tests et inventaires consacrés à ce sujet, même s’ils ne sont pas fiables à 100 %, peuvent certainement nous aider à comprendre quels sont nos dons. L’opinion des autres peut aussi nous éclairer. Les personnes qui nous voient servir le Seigneur peuvent souvent identifier un don spirituel que nous ne discernons pas nous-mêmes.

La prière est également importante. La seule personne qui sache précisément quels sont nos dons spirituels est celle qui nous les a donnés : le Saint-Esprit.

Nous pouvons demander à Dieu de nous montrer nos dons afin que nous puissions mieux nous en servir pour sa gloire.

Oui, Dieu appelle certains à être enseignants et leur donne le don de l’enseignement. Il en appelle d’autres à être prophète et leur donne le don de prophétie. Cependant, savoir précisément quels sont nos dons spirituels ne doit pas nous empêcher de servir Dieu dans d’autres domaines. Est-il utile de savoir quels sont les dons spirituels que Dieu nous a accordés ? Bien sûr.

Est-ce un problème de nous focaliser sur ces dons au point de rater d’autres occasions de servir Dieu ? Oui. Si nous laissons Dieu nous utiliser, il nous équipera des dons spirituels nécessaires pour sa gloire.

Frere Caleb

10 conseils de Barack Obama aux jeunes

 1-Je veux chaque jeune homme en Amérique sache que les vrais hommes ne font pas de mal aux femmes

2-Et ensemble, nous ouvrirons le prochain grand chapitre de l’histoire de l’Amérique par trois mots qui résonneront d’un côté à l’autre : Oui, nous pouvons.
3-Si vous marchez dans le droit chemin et que vous êtes prêt à poursuivre votre marche, vous finirez par faire des progrès.

4-Un changement se crée lorsque des gens ordinaires font des choses extraordinaires.

5-L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.

6-Nous avons besoin d’intérioriser cette idée de l’excellence. Peu de gens passent du temps à essayer d’être excellent.

7-Il n’y a aucune excuse pour ne pas essayer


8-Le changement ne
viendra pas si nous attendons une autre personne ou à un autre instant. Nous sommes nous-même ceux que nous attendons. Nous sommes le changement que nous cherchons.

9-L’avenir récompense ceux qui se dépêche. Je n’ai pas le temps de me sentir désolé pour moi-même. Je n’ai pas le temps de me plaindre. Je me dépêche.​

10-Les problèmes ne sont jamais simples. Une chose dont je suis fier, c’est que très rarement vous m’entendez simplifier les problèmes

Le Chretien et les jeux Videos

  • La Parole de Dieu, achevée il y a presque 2 000 ans, ne dit évidemment pas explicitement si un chrétien peut jouer aux jeux vidéo, mais les principes bibliques relatifs à la gestion du temps s’appliquent encore aujourd’hui. Quand Dieu nous montre qu’une activité a pris le pas sur le reste de notre vie, nous devons y renoncer pour un moment, qu’il s’agisse de nourriture, de films, de télévision, de musique, de jeux vidéo ou de quoi que ce soit d’autre qui détourne notre attention de notre désir de connaître et d’aimer Dieu et de servir son peuple. Ces choses ne sont pas forcément mauvaises en elles-mêmes, mais elles deviennent des idoles si elles nous éloignent de notre premier amour (Colossiens 3.5, Apocalypse 2.4). Voici quelques principes à prendre en compte, qu’il s’agisse de jeux vidéo, de télévision, de films ou de toute autre activité terrestre : 

1. Les jeux vidéo vont-ils m’édifier, ou seulement me divertir ? Édifier signifie « encourager, fortifier, élever. » Jouer aux jeux vidéo fera-t-il grandir votre amour pour Dieu, vous permettra-t-il de mieux le connaître et contribuera-t-il à votre ministère ? « Tout est permis, mais tout n’est pas utile ; tout est permis, mais tout n’édifie pas. » (1 Corinthiens 10.23-24, Romains 14.19). Quand Dieu nous donne du temps libre, nous devons trouver des activités récréatives édifiantes. Préférons-nous les activités seulement « permises » aux activités louables ? Quand nous avons le choix entre le bon, le mieux et le meilleur, nous devons choisir le meilleur (Galates 5.13-17).

2. Jouer aux jeux vidéo relève-t-il de ma volonté propre ou de celle de Dieu ? La volonté de Dieu pour ses enfants se résume dans son plus grand commandement : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ta pensée, et ton prochain comme toi-même. » (Luc 10.27) Notre volonté a été polluée par le péché. Puisque nous avons été sauvés de nos désirs égoïstes, nous devons abandonner notre volonté à Dieu (Philippiens 3.7-9). Sa volonté transforme la nôtre (Psaumes 143.10). Petit à petit, ses désirs pour nous deviennent aussi nos désirs les plus profonds. 
  • Beaucoup pensent que la faire volonté de Dieu est ennuyeux et humiliant. Ils s’imaginent un moine seul dans un monastère ou un concierge d’église plein d’amertume. Bien au contraire, ceux qui suivent la volonté de Dieu pour leur vie sont les personnes les plus heureuses et les plus aventureuses que vous puissiez rencontrer. Il suffit pour s’en convaincre de lire les biographies de héros de l’histoire tels que Hudson Taylor, Amy Carmichael, Corrie Ten Boom ou George Mueller. Ces saints ont certes connu des tourments dans ce monde, dans leur chair et contre le diable. Ils n’ont peut-être vécu dans la plus grande opulence matérielle, mais Dieu a accompli de grandes choses à travers eux. Sa volonté semble d’abord impossible à accomplir et trop sainte pour être divertissante, mais Dieu nous donne la puissance de l’accomplir et la volonté de faire de lui nos délices. « [Je désire] faire ta volonté, mon Dieu. » (Psaumes 40.9, voir Hébreux 13.21) 

3. Les jeux vidéo glorifient-ils Dieu ? Certains jeux vidéo exaltent la violence, l’indécence et encourage à faire des choix désastreux (par ex. casser sa voiture parce qu’on a été éliminé de la course). En tant que chrétiens, nos activités doivent glorifier Dieu (1 Corinthiens 10.31) et nous aider à croître dans la connaissance et la grâce de Jésus-Christ. 
4. Les jeux vidéo résultent-ils en de bonnes œuvres ? « En réalité, c’est lui qui nous a faits ; nous avons été créés en Jésus-Christ pour des œuvres bonnes que Dieu a préparées d’avance afin que nous les pratiquions. » (Éphésiens 2.10, voir aussi Tite 2.11-14 et 1 Pierre 2.15) La paresse et l’égoïsme sont une violation du dessein de Dieu pour nous : faire du bien aux autres (1 Corinthiens 15.58, voir aussi Galates 6.9-10). 

5. Les jeux vidéo sont-ils un signe de maîtrise de soi ? Il en est beaucoup qui disent que les jeux vidéo peuvent devenir une addiction ou une obsession. De telles choses n’ont pas leur place dans la vie d’un chrétien. Paul compare la vie chrétienne à la discipline d’un athlète qui traite durement son corps afin de remporter le prix. Les chrétiens ont une motivation meilleure pour vivre une vie sainte, empreinte de maîtrise de soi : une récompense éternelle au ciel (1 Corinthiens 9.25-27). 

6. Les jeux vidéo m’aident-ils à racheter le temps ? Vous devrez rendre compte de la manière dont vous aurez géré le temps limité qui vous aura été imparti. Passer des heures à jouer à des jeux vidéo ne saurait être considéré un bon usage de notre temps. « Faites donc bien attention à la façon dont vous vous conduisez : ne vous comportez pas comme des fous, mais comme des sages ; rachetez le temps, car les jours sont mauvais. C’est pourquoi ne soyez pas stupides, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur. » (Éphésiens 5.15-17) « Afin de ne plus vivre en suivant les désirs des hommes, mais la volonté de Dieu. » (1 Pierre 4.2, voir aussi Colossiens 4.5, Jacques 4.14 et 1 Pierre 1.14-22) 

7. Les jeux vidéo satisfont-ils aux exigences de Philippiens 4.8 ? « Enfin, frères et sœurs, portez vos pensées sur tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est digne d’être aimé, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est synonyme de qualité morale et ce qui est digne de louange. » (Philippiens 4.8) Quand vous jouez aux jeux vidéo, pensez-vous aux choses de Dieu ou à celles du monde ? 

8. Les jeux vidéo sont-ils en phase avec le but de ma vie ? Paul a écrit que dans les derniers jours, les hommes seraient « amis du plaisir plutôt que de Dieu » (2 Timothée 3.4). La culture occidentale correspond bien à cette description. Nous aimons jouer. Les non-chrétiens deviennent dépendants de divertissements tels que les films, le sport et la musique, parce qu’ils n’ont rien de mieux à faire que de profiter de la vie avant de mourir. Ces divertissements ne peuvent les satisfaire réellement (Ecclésiaste 2.1). Quand les chrétiens deviennent dépendants des mêmes choses que les non-chrétiens, pouvons-nous vraiment dire que nous témoignons de notre nouvelle vie « au milieu d’une génération perverse et corrompue, [parmi laquelle vous brillez] comme des flambeaux dans le monde » (Philippiens 2.15) ? Ou bien montrons-nous aux autres que nous ne sommes pas réellement différents d’eux et que Christ n’apporte pas de réelle différence dans nos vies ? 

Paul considérait connaître Dieu, l’aimer et lui obéir comme sa première priorité. « Et je considère même tout comme une perte à cause du bien suprême qu’est la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur. À cause de lui je me suis laissé dépouiller de tout et je considère tout cela comme des ordures afin de gagner Christ. […] Ainsi je connaîtrai Christ, la puissance de sa résurrection et la communion à ses souffrances en devenant conforme à lui dans sa mort. » (Philippiens 3.7-10) Les jeux vidéo témoignent-ils de mon amour pour Dieu ou pour les choses du monde ? (1 Jean 2.15-17) 

9. Les jeux vidéo m’aident-ils à me concentrer sur l’éternité ? Les chrétiens ont l’espérance de récompenses éternelles au ciel s’ils sont fidèles sur terre (voir Mathieu 6.19-21 et 1 Corinthiens 3.11-16). Si nous gardons les yeux fixés sur l’éternité plutôt que sur les plaisirs éphémères de la vie terrestre, nous consacrerons nos ressources, notre temps et nos cœurs au ministère (Colossiens 3.1-2, 23-24). À quoi nous servent nos biens et nos activités s’ils nous font perdre notre récompense éternelle (Luc 12.33-37) ? Les chrétiens essaient souvent de servir à la foi Dieu et leurs propres désirs. Pourtant, Jésus a clairement dit : « Personne ne peut servir deux maîtres. » (Mathieu 6.24) Dieu nous donne de la joie pendant nos périodes de labeur et de repos (Ecclésiaste 5.19, Mathieu 11.28-29, Colossiens 3.23-24). Nous devons trouver un équilibre entre travail et divertissement. Quand nous prenons le temps de nous détendre, comme l’a fait Jésus (Marc 6.31), il nous faut choisir une activité édifiante. 

La question n’est pas de savoir si nous pouvons jouer aux jeux vidéo, mais si c’est la meilleure chose à faire. Cela va-t-il m’édifier, m’aider à aimer mon prochain et à glorifier Dieu ? Nous devons rechercher des activités honorables, pas seulement permissibles. Où que Dieu vous guide, suivez-le passionnément avant toute autre chose. Préparez-vous pour l’éternité. Chaque sacrifice vous semblera insignifiant quand vous rencontrerez Jésus. 

20 définitions de la MATURITÉ

J’avais l’habitude de penser que la maturité était une histoire d’âge et de développement physique, comme je me trompais! J’ai depuis découvert que l’âge n’est qu’un nombre, ci-dessous sont 20 définitions de la MATURITÉ
1 …. La maturité est quand vous acceptez les autres comme ils sont et leur niveau de maturité.
2 …. La maturité est quand vous comprenez que vos idées ne sont pas toujours les meilleures.
3 …. La maturité est quand vous apprenez à laisser aller, même si cela fait mal..
4 … La maturité est quand vous êtes capable de laisser tomber les attentes d’une relation et donner sans attendre de recevoir.
5 …. La maturité est quand vous comprenez que tout ce que vous faites de positif, vous le faites pour votre propre paix.
6 … La maturité est quand vous cessez de prouver au monde combien vous êtes intelligent(e).
7 …. La maturité est quand vous arrêtez de vous comparer avec d’autres parce que la vie n’est pas une compétition.
8 …. La Maturité est quand vous comprenez que vous ne pouvez pas et ne devez pas toujours obtenir ce que vous voulez à chaque fois.
9 …. La maturité est quand vous êtes content et satisfait de votre vie et pourtant aspirant à être meilleur tous les jours.
10 …. La maturité est quand quelqu’un vous fait du mal et vous comprenez leur attitude et vous décidez de ne pas riposter que d’essayer de leur faire du mal.
11 …. La maturité est quand vous commencez à penser à d’autres personnes et pas seulement à vous-même.
12 …. La Maturité est quand vous savez que vous ne pouvez pas plaire à tout le monde.
13 …. La maturité est quand vous voyez des choses dans une perspective différente bien au-delà de la façon dont elles sont.
14 …. La maturité”est quand vous aimez plus et jugez moins.
15 …. La maturitéest la responsabilité
16 …. La Maturité est l’Amour
17 …. La maturité est l’application de la sagesse et de la connaissance dans l’humilité.
18 … La maturité est quand vous acceptez que votre accomplissement, les échecs, le destin, les réputations et presque tout sur votre vie dépendent de la volonté de Dieu et des choix que vous faites et ne pointez pas les doigts sur les autres.
19 … La maturité est quand quelqu’un vous hait et vous priez toujours pour qu’il/elle réussisse.​

20 …. La maturité est connaître Dieu, le servir avec tout ce que vous avez et de poursuivre son Royaume, peu importe ce que les gens pensent ou disent …
Les feuilles d’avocat présentent de nombreux avantages pour la santé. 
Elles contiennent de nombreuses substances utiles pour notre corps, comme le flavonol, la quercétine, le glucoside, le polyphénol, l’Estragol, l’alpha et le bêta-pinène, le cineol, le limonène, la sérotonine, les flavonoïdes,etc.
Le composé de flavonol peut vous aiderà prévenir les maladies dégénératives, comme l’arthrose. 
De même, les feuilles d’avocat permettent également de prévenir le vieillissement prématuré. Elles contiennent de la quercétine qui agit comme un agent diurétique qui vous aidera à uriner bien pour éliminer les débris du métabolisme. Les feuilles d’avocat contiennent également du polyphénol et du pinène qui sont des substances pouvant inhiber la croissance des bactéries.
Utilisations des feuilles d’avocat :
• aider à soulager les maux de tête.
• combat la constipation.
• La feuille d’avocat bouillie aidera à calmer les nerfs.
• soulager un mal de dents.• Soulager les problèmes d’estomac.
• Elles sont très utiles et bénéfique pourles infections urinaires.
• Le thé aux feuilles d’avocat est utilisé pour traiter l’hypertension.
• Aider à guérir le diabète.• Expulser les vers intestinaux.
• Réguler les menstruations et soulager les symptômes de la ménopause.
• éliminer les calculs rénaux.
• Soulager la toux et le rhume.
• Elles sont très utiles contre les nausées et les vomissements.
• Les feuilles d’avocat sont bonnes pourabaisser le cholestérol.
• Elles possèdent de puissantes propriétés diurétiques.
• Elles sont utiles contre la dyspepsie.Vous pouvez préparer un excellent thé à partir de feuilles d’avocat. Ce thé peut vraiment faire des merveilles dans le traitement du rhume, de la grippe, des douleurs à l’estomac, de l’arthrite, des infections, de la goutte, de la douleur lombaire, de l’hypertension artérielle, dumal de dents. Il fonctionne très bien pour la diarrhée, et même aide à régulerles périodes menstruelles et à traiter les symptômes de la ménopause. ​
Les gens en Amérique du Sud utilisent souvent les feuilles d’avocat pour ajouter du goût aux soupes et pour rôtirdes viandes.

Camps meetings,une aide dans le service chrétien

Son importance
Le camp-meeting représente un des plus importants moyens d’action de notre œuvre. C’est une des méthodes les plus efficaces pour attirer l’attention des gens. — Testimonies for the Church 6:31. IS 236.1
  • Dans notre œuvre, nous avons été embarrassés pour découvrir la manière d’abaisser les barrières de la mondanité et des préjugés, et de présenter à la population la précieuse vérité qui est capable de les enrichir. Le Seigneur nous a montré que le camp-meeting est l’un des meilleurs moyens pour réaliser un tel programme. — Testimonies for the Church 6:31, 32. IS 236.2
But des assemblées
  • Pourquoi, en effet, s’assemble-t-on? Est-ce pour informer Dieu, pour l’instruire par la prière de tout ce que nous savons? Non, nous nous rassemblons pour nous édifier les uns les autres par l’échange de nos pensées et de nos sentiments, afin de nous communiquer force, lumière et courage en prenant conscience des espérances et des aspirations de nos frères. En priant avec ferveur et de tout notre cœur, en nous adressant à Dieu avec foi, nous recevons encouragement et vigueur de la source de la toute-puissance. — Témoignages pour l’Église 1:310. IS 236.3
Nos camps-meetings ont un autre but. … Ils doivent stimuler la vie spirituelle de notre communauté. … Dieu nous a confié une œuvre des plus sacrées, et nous devons nous rassembler pour recevoir ses instructions afin d’être qualifiés pour accomplir une telle mission. Nous avons besoin de comprendre, chacun pour soi, la part que nous devons prendre dans l’édification de l’œuvre de Dieu sur la terre, spécialement pour revendiquer les droits de la sainte loi de Dieu et présenter le Sauveur comme “l’agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde”. Jean 1:29. Nous devons aussi nous assembler pour recevoir l’inspiration divine qui nous permettra de comprendre l’œuvre à accomplir dans nos foyers. — Testimonies for the Church 6:32, 33. IS 236.4
  • Bien dirigé, le camp-meeting est une école où les pasteurs, les anciens et les diacres peuvent apprendre à améliorer le travail qu’ils accomplissent pour le Maître. Il doit aussi être une école où les membres d’église, jeunes et aînés, trouvent l’occasion de mieux comprendre les voies du Seigneur, et où les croyants peuvent recevoir des instructions qui leur permettront de mieux aider leurs semblables. — Testimonies for the Church 6:49. IS 237.1
Dans le passé, les serviteurs de Dieu ont profité des multiples occasions que leur offraient les camps-meetings pour apprendre à nos membres à présenter, d’une manière pratique, à leurs amis et connaissances, les vérités salutaires du message du troisième ange. C’est ainsi qu’ont pu se former un certain nombre de missionnaires non rétribués. Rentrés chez eux, ils se sont remis au travail avec un nouveau zèle et d’une manière plus intelligente. Mais c’est la volonté de Dieu que ce genre d’instructions pratiques soit encore mieux organisé. Que nos frères dirigeants, ainsi que chaque fidèle, se souviennent que l’un des buts de nos assemblées annuelles est de permettre à chacun de se familiariser avec les méthodes pratiques du travail missionnaire personnel. — Témoignages pour l’Église 3:385. IS 237.2
  • Dans quelques-unes de nos Fédérations, les frères dirigeants ont hésité à introduire ces méthodes pratiques d’instruction. D’aucuns sont naturellement portés à faire des sermons plutôt que d’instruire. Mais à nos camps-meetings, ne perdons pas de vue la possibilité qui nous est offerte d’apprendre à nos membres à faire du travail missionnaire pratique. — Témoignages pour l’Église 3:387. IS 237.3
Démonstration pratique de méthodes missionnaires
En participant activement aux réunions du camp-meeting, tous peuvent apprendre à travailler d’une façon efficiente dans leurs églises respectives. — Testimonies for the Church 6:49. IS 238.1
  • Au cours de certains camps-meetings, d’importants groupes de prédicateurs ont fait des sorties dans la ville avoisinante et ses faubourgs pour y diffuser des publications et inviter la population à nos réunions. Par ce moyen, des centaines de personnes sont devenues des auditeurs réguliers aux réunions de la seconde partie de l’assemblée qui, sans y avoir été spécialement invitées, ne s’y seraient nullement intéressées. — Testimonies for the Church 6:36. IS 238.2
Nous pouvons nous rendre à un camp-meeting non seulement pour y recevoir quelque chose, mais aussi pour donner. Toute personne qui bénéficie de l’amour du Christ et de son pardon, et qui a été éclairée par l’Esprit de Dieu et conduite dans la vérité, comprend que ces précieuses bénédictions lui font contracter une dette envers toutes les âmes avec lesquelles elle entre en contact. Le Seigneur se sert de tous ceux qui sont humbles de cœur pour atteindre des âmes que le pasteur ne peut contacter, et ils sont poussés à prononcer des paroles qui révèlent la grâce salvatrice du Christ. — Testimonies for the Church 6:43. IS 238.3
  • Lorsque nous suivons les plans du Seigneur, “nous sommes ouvriers avec Dieu”. Quelle que soit la place que nous occupons, — président de Fédération, prédicateur, professeur, élève, membre d’église, — nous devons profiter le plus possible des occasions qui nous sont offertes pour éclairer ceux qui ne connaissent pas la vérité présente. L’un des principaux moyens que le Seigneur met à notre disposition, ce sont les imprimés. Dans nos écoles, nos sanatoriums, nos églises, et particulièrement dans nos camps-meetings, il faut apprendre à faire un bon usage de ce précieux moyen. Que des ouvriers du Seigneur, bien choisis, y enseignent avec persévérance à nos membres comment aborder les incroyants d’une manière aimable et engageante, et placer entre leurs mains des imprimés présentant avec force et clarté la vérité pour notre époque. — Témoignages pour l’Église 3:387, 388. IS 238.4
Nos camps-meetings doivent être dirigés non d’après des plans humains mais conformément aux méthodes de Jésus-Christ. Les membres d’église doivent y être exhortés à l’action. — Testimonies for the Church 9:120. IS 239.1​
Importance croissante des camps-meetings à l’approche des derniers jours
  • Il m’a été montré que les camps-meetings doivent se développer tant dans l’intérêt qu’ils suscitent que dans les résultats qu’ils permettent d’obtenir. J’ai vu qu’à mesure que nous approcherons de la fin, ces réunions consacreront plus de temps à l’étude de la Bible qu’à la prédication. Les participants, Bible en main, s’assembleront en plein air, par petits groupes, pour s’entretenir librement sur des sujets tirés des Ecritures. — Testimonies for the Church 6:87. IS 239.2
Les absents se privent de précieuses bénédictions
  • L’organisation et la réalisation des camps-meetings entraînent de grandes dépenses. Les ministres du Seigneur, qui doivent enseigner des vérités impopulaires, travaillent exagérément dans ces grandes assemblées pour proclamer le message de miséricorde d’un Sauveur crucifié à de pauvres pécheurs. Négliger ces messages ou les considérer avec indifférence, équivaut à minimiser la grâce de Dieu ainsi que ses avertissements et ses exhortations. En vous abstenant de fréquenter ces assemblées vous subissez un sérieux préjudice pour votre vie spirituelle. Vous vous privez d’une force que vous auriez trouvée en écoutant la prédication de la Parole de Dieu et en vous entretenant de la vérité avec les participants. — Testimonies for the Church 4:115. IS 239.3
Ce n’est pas une tâche négligeable pour une famille d’être l’intermédiaire de Jésus en observant la loi de Dieu dans une société d’incroyants. Nous sommes exhortés à être des épîtres vivantes, connues et lues de tous les hommes. Cette situation implique de redoutables responsabilités. Pour vivre dans la lumière, vous devez vous placer à l’endroit même d’où jaillit cette lumière. Frère K. devrait se sentir solennellement tenu d’assister, avec sa famille, à n’importe quel prix, pour le moins aux assemblées annuelles de ceux qui aiment la vérité. Lui et sa famille en reviendraient fortifiés et préparés à affronter leurs devoirs et les épreuves. Ils ont tort de se priver des avantages d’une réunion avec ceux qui partagent leur foi; car la vérité se déprécie progressivement dans leur esprit, son influence sanctifiante cesse peu à peu d’éclairer et de vivifier leur cœur, et leur spiritualité tend à disparaître. Ils ne sont plus fortifiés par la parole d’un prédicateur zélé. Les pensées et les entreprises du monde exercent une continuelle pression sur leur esprit, à l’exclusion progressive des réalités spirituelles. — Testimonies for the Church 4:106. IS 240.1
Que tous ceux qui en ont la possibilité assistent à ces assemblées annuelles. Ils devraient comprendre que Dieu le leur demande. S’ils ne sont pas individuellement conscients des bienfaits qu’il leur a préparés pour leur permettre d’être fortifiés en lui et dans la puissance de sa grâce, ils s’affaibliront progressivement, et auront de moins en moins le désir de se consacrer entièrement à Dieu. IS 240.2
Frères et sœurs, empressez-vous de venir assister à ces saintes assemblées pour y trouver Jésus, car il sera lui-même présent à ces fêtes. Il y participera et fera pour chacun de vous exactement ce qui doit être fait. Vos exploitations ne doivent pas prendre à vos yeux une importance plus grande que les intérêts suprêmes de votre âme. Toutes les richesses que vous possédez, quelle qu’en soit la valeur, ne seront jamais assez grandes pour vous procurer la paix et l’espérance, dont l’acquisition représenterait encore pour vous un gain infini, même au prix de tout ce que vous avez et de tous les travaux et toutes les souffrances d’une longue existence. Une forte et claire notion des réalités éternelles, avec une disposition de cœur à tout abandonner au Christ, représentent des bienfaits d’une valeur très supérieure à toutes les richesses, tous les plaisirs et tous les honneurs de ce monde. — Testimonies for the Church 2:575, 576. IS 240.3​
 Ellen G white

Si Les jeunes Savaient..

  1. ‘Que la société reflète toujours notre image comme un miroir et que le nom est un patrimoine sacré qu’il faut toujours protéger;
Que tous ces vacarmes dans les plaisirs n’apporteront jamais la paix intérieure que seul l’amour engendre;
  • Que la santé se cultive à travers toute une expérience de vie assidue et non seulement dans les soins médicaux;
Que se nourrir de pensée négative c’est se tuer soi-même à petit feu;
  • Que le vrai bonheur réside en soi-même et qu’il ne dépend pas des autres;
Que ce que nous consommons et buvons nous rendra toujours la facture tôt ou tard;
  • Que les poursuites pour les vaines gloires, de l’argent et du pouvoir ne pourront jamais combler nos besoins innés d’être épanouis;
Que cette fille ou garçon qui nous rend fou d’amour n’est autre qu’un autre âme perdue en quête d’amour, d’espoir et de paix comme nous-même;
  • Que l’âme n’a aucun prix qui devrait l’en acquérir sous le soleil autre que la culture de l’excellence et de l’humaniste éclairé;
Que nos pensées sont comme un jardin où l’on moissonne que ce que l’on a semé;
  • Enfin… Si Jeunesse savait que tôt ou tard nous mourrons tous et la place que nous occupions jadis ne nous reconnaitra plus et nous ne laisseront que le souvenir de nos actions qui nous poursuivra même au tombeau
Ils réfléchiraient d’avantage avant de poser chaque action;
Ils pèseraient chaque mot avant d’oser de le prononcer;
Ils réviseraient chaque promesse avant d’y croire;
Ils n’hésiteraient pas d’aimer à chaque instant comme-ci ce fut leur dernier jour;Ils croiraient de toute leur force que Dieu est l’unique architecte de l’univers et se soumettraient à ses lois avant qu’il soit trop tard.​
Enfin, le monde serait sauvé!Partager par le philanthrope Wanky Massénat

sup

20 définitions de la MATURITÉ